aliments Paléo

Pourquoi faire tremper les graines, noix et céréales ?

Le trempage des noix, des graines et des céréales neutralise les inhibiteurs d’enzymes, libère leur potentiel nutritif et les rend plus digestes.

J’ai découvert les avantages pour la santé de faire tremper les noix, les graines et les céréales.
Avant d’utiliser cette pratique dans ma vie, j’avais des problèmes de digestion, de gaz et de ballonnements, et je souffrais souvent de gros maux d’estomac dus à la destruction de quantités considérables de noix, de graines et de grains non trempés.

Trempage des noix, des graines et des grains

Les noix, les graines et les céréales contiennent des inhibiteurs (comme une petite armure) qui les protègent et empêchent la germination tant que les conditions ne sont pas parfaites. C’est un mécanisme normal de leur croissance.

Cependant, lorsque ces aliments sont ingérés, leurs agents protecteurs agissent comme des inhibiteurs d’enzymes dans notre corps, compromettant ainsi notre digestion et notre santé. Les grains entiers contiennent également d’autres anti-nutriments, tels que les phytates, qui peuvent inhiber l’absorption de minéraux tels que le fer, le calcium, le cuivre, le zinc et le magnésium.

Le trempage des noix, des graines et des céréales reproduit essentiellement les conditions d’humidité idéales requises pour la germination et neutralise les anti-nutriments et inhibiteurs d’enzymes pour les rendre plus digestes.

Combien de temps doit-on faire tremper les noix ?

Les aliments nécessitent des temps de trempage différents pour une germination complète.

En règle générale avec les noix : plus la noix est dure, plus le trempage est long.

Les noix trempage long 

Ce sont les amandes, les pistaches et les noisettes elles ont besoin de 8 à 1 2 heures de trempage.

Les noix moyennement absorbantes 

Ce sont les noix de pécan, les noix de Grenoble (les noix classiques en fait) et les noix du Brésil. Elles sont plus grasses et gonflent rapidement; il faut donc moins de temps de trempage. Comptez 4 à 6 heures.

Les noix à prise courte

Les noix de cajou, les noix de macadamias ainsi que les pignons de pin ont la teneur en graisse la plus élevée et nécessitent donc un trempage plus court de 2 à 4 heures. Attention , ne laissez pas tremper ces noix plus de 4 heures. Les laisser tremper pendant de longues périodes décompose leurs huiles essentielles à la santé.

4 raisons de faire tremper les noix, les graines et les céréales

Les grains trempés cuisent plus rapidement et le riz brun trempé, une fois cuit, devient moelleux comme son homologue blanc populaire.

Le trempage des graines améliore la digestion

Faire tremper des noix, des graines et des grains entiers crus dans de l’eau tiède acidulée ou salée simule les conditions idéales de germination humide attendues dans la nature par ces aliments, les incitant essentiellement à germer, ce qui neutralise les inhibiteurs d’enzymes.

Le trempage des graines déverrouille les nutriments 

Le fait de laisser tremper dans l’eau active tout le potentiel nutritif des aliments. La puissance des vitamines telles que les vitamines A, C et B est stimulée, les protéines deviennent plus disponibles et des enzymes vivantes sont libérées.

Le trempage améliore les saveurs et la texture 

Le trempage ramollit les aliments et facilite leur mélange. Les noix, les graines et les fruits secs hydratés se liquéfient plus complètement, même dans les machines à grande vitesse. La consistance soyeuse et crémeuse obtenue en faisant tremper les noix avant de les mélanger aux soupes et aux smoothies n’est pas réalisable avec des noix non trempées. De même, un temps de trempage est recommandé pour la réalisation de smoothies ou de bonbons naturel avec des fruits sec. Dans le même esprit les tomates séchées au soleil pour les sauces crues donnent les meilleurs résultats si elles sont trempées.

Le trempage réduit les temps de préparation et de cuisson 

Bien tremper les aliments durs et fibreux tels que les noix, les graines, les dattes et les tomates séchées au soleil pour en faire des smoothies, des soupes et des sauces permet d’obtenir une consistance plus crémeuse, en particulier avec les blendeurs classiques.

Toutes les noix sont bonnes à tremper

Comment faire tremper les noix, les graines et les céréales ?

Un trempage long pour de bons avantages nutritionnels

La meilleure façon de pratiquer un trempage long est de commencer le trempage le soir juste avant d’aller se coucher. Il vous faudra rincer, égoutter et sécher la préparation au lever. Sinon, faites-le à l’inverse laissez tremper du matin pour déguster vos graines le soir.

Attention si vous utilisez plusieurs types de noix / graines ou céréales à faire tremper dans une recette, par exemple pour préparer un lait ou une sauce aux noix avec plusieurs variétés noix, il est impératif de faire tremper séparément les ingrédients avant de les incorporez à la recette.

Le trempage de noix, graines et céréales

Le contenant :

Faites tremper vos aliments dans un récipient en verre ou en céramique. Recouvrez-le complètement d’une solution d’eau tiède, de sel naturel, de vinaigre de cidre ou de jus de citron. J’utilise généralement deux volumes d’eau pour un volume de noix.

Le liquide de trempage :

Pour un litre d’eau, ajouter 1/2 cuillère à café de sel et 1 cuillère à café de jus de citron bio ou de vinaigre de pomme. Par exemple, pour faire tremper l’équivalant d’une tasse d’amandes décortiqués, ajoutez 1/4 cuillère à café de sel et 1/2 cuillère à café d’acidifiant (citron ou cidre) dans l’équivalent de deux tasses d’eau et plonger les noix dans le mélange.

Un litre d‘eau, pince de sel, une cuillére à café de vignaire de cidre ou de citron

Le processus de trempage :

Couvrir le bol avec un torchon pour laisser respirer le mélange et laisser reposer à la température ambiante pendant la période indiquée.

Durant le trempage, il est normal de voir quelques noix, graines ou grains flotter à la surface. Vous verrez également des particules de nourriture, une pellicule trouble à la surface de l’eau et des sédiments au fond du récipient. C’est absolument normal. Ce sont les anti-nutriments que le processus de trempage a mis au point.

La fin de période de trempage le rinçage :

Videz le contenu du bol dans une passoire, rincez-le, puis replacez les aliments dans le récipient. Remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre pour immerger les noix, filtrez et rincez à nouveau. Répétez ce processus si nécessaire pour que la nourriture et l’eau de rinçage soient complètement claires.

Ramollir les noix à l’eau chaude (pour la texture; mais aucun bénéfice pour la santé)

Si vous ne vous êtes pas préparé à l’avance ou si vous préparez des recettes à la hâte, vous pouvez ramollir les noix, les graines et les céréales pour des temps de cuisson plus courts et de meilleures textures.

Remarque: un trempage rapide dans de l’eau chaude n’a aucun avantage nutritionnel. Les anti-nutriments ne sont pas neutralisés et la chaleur tue les enzymes digestives présentes dans les aliments crus.

  • Noix, graines et grains: Placez-les dans un récipient en verre ou en céramique, couvrez-les d’eau bouillante; laisser reposer 10 minutes, puis égoutter et rincer.
  • Fruits et légumes séchés: Avec des dattes, des raisins secs, des abricots, des pruneaux, des cerises, des myrtilles, des baies de goji, des mûres et des tomates séchées au soleil, les hacher (si nécessaire), les couvrir d’eau bouillante; patienter 10 minutes, puis égouttez. Ou couvrez avec de l’eau à la température ambiante et laissez reposer pendant 30 à 60 minutes, ou jusqu’à ce que les aliments aient ramolli.

Il n’y a pas d’anti-nutriments dans ces aliments, vous pouvez donc les faire tremper dans le liquide de base pour la recette et il n’est pas nécessaire de les rincer et de les égoutter.

Par exemple, faites tremper les dattes dans le lait d’amande pour un smoothie la nuit précédente et ajoutez tout le contenu du bol de trempage pour plus de saveur et de douceur.

Quels sont les temps de trempage pour les céréales et légumineuses ?

Pas de temps trempage :

Aucun temps de trempage n’est nécessaire pour les graines suivantes, le trempage aurais plutôt tendance à détériorer les qualités de la graine.

Aucun temps de trempage pour les noix de macadamia, les noix du Brésil, les pignons de pins et les pistaches.

Un temps de trempage Court : 3 à 4 heures

Les graines suivantes demande un temps de trempage assez court de quelques heures : les amarantes, les noix de cajou, le quinoa, les graines de chou, le millet, le trèfle.

Un temps de trempage Moyen : 6 à 8 heures

La majorité des graines, noix et céréales demande environs une nuit de trempage, c’est le cas pour l’épeautre, le fenugrec, les graines de lin, les graines de moutarde, les haricots Mungo, les lentilles, les noix communes, l’orge grain nu, le chia, les semences de brocoli, le sésame décortiqué ou encore le tournesol.

Un temps de trempage Long : 8 à 12 heures

Certaines graine demande un temps de trempage plus long de l’ordre d’une journée, comme l’alfalfa (c’est la luzerne), les amandes, l’avoine, le blé, le mais, les noisettes, les noix de pécan, le riz ou le sésame quand il n’est pas décortiqué.

Mention spéciale pour le les pois chiches qui peuvent demander parfois jusque 24h de trempage.

Le temps trempage dépend de noix … les noisettes c’est 8 et 12 heures

Que faire avec des noix, des graines et des grains trempés ?

Les noix, les graines et les grains fraîchement trempés doivent être utilisés immédiatement.

Faites cuire le grain (voir les remarques concernant l’ajustement des temps de cuisson ci-dessous) ou utilisez les noix et les graines pour préparer des laits, des crèmes, des smoothies, des soupes et des desserts frais.

Si vous n’utilisez pas les graines immédiatement après le trempage, vous avez la possibilité de déshydrater les aliments imbibés (voir les instructions plus bas) pour les utiliser ultérieurement comme collations ou pour faire des beurres, des croûtes et des farines.

Vous avez également la possibilité d’en profiter pour faire germer des noix, des graines et des grains trempés.

Les aliments trempés tels que les fruits et les légumes séchés doivent être utilisés immédiatement. Ne laissez pas les aliments tremper pendant des jours dans le réfrigérateur. Ceci est très courant et n’est pas du tout souhaitable pour le goût, la texture ou la santé.

Ajustez le temps de cuisson pour les grains trempés

Lorsque vous cuisinez des grains trempés, utilisez environ moitié moins d’eau que nécessaire pour cuire des grains non trempés.

En règle générale: utilisez un rapport d’eau (un pour un) d’eau / grain trempé pour une cuisson al dente.

Lorsque vous utilisez des grains trempés dans des recettes, commencez avec la moitié du liquide requis et rajoutez-en au besoin pour obtenir la consistance désirée.

Comment déshydrater les noix, les graines et les céréales imbibés ?

Si vous n’utilisez pas de noix, de graines ou de céréales immédiatement après le trempage, déshydratez-les pour une utilisation ultérieure.

Le séchage des aliments dans un déshydrateur électrique (qui fonctionne à basse température afin que les aliments crus conservent leurs enzymes vivants) vous permet de conserver les aliments activés pour les utiliser dans une variété de recettes.

Pour déshydrater, étalez vos aliments imbibés sur les plateaux du déshydrateur et laissez-les sécher pendant 12 à 48 heures à une température ne dépassant pas 46 ° C (115 ° F) afin de préserver les enzymes vivants. La plupart des manuels sont livrés avec des instructions pour des aliments spécifiques. Les graines sèchent généralement mieux à environ 38 ° C (100 ° F) et les noix à 46 ° C (115 ° F).

Laisser les aliments sécher et refroidir complètement (ils seront croquants) avant de les sceller dans un récipient hermétique. Si elle contient une humidité résiduelle, elle se liera vite aux moisissures. Pour éviter cela, laissez le couvercle du conteneur quelques heures avant de le fermer hermétiquement.

Si vous n’avez pas de déshydrateur, utilisez une plaque à pâtisserie ordinaire et séchez au réglage le plus bas de votre four. Mais gardez à l’esprit que même le réglage normal d’un four est bien au-dessus de 46 ° C (115 ° F), ce qui est suffisamment chaud pour tuer les enzymes vivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *